Doués autrement : L’INTELLIGENCE INHABITUELLE du cerveau DROIT

Pendant longtemps, on a considéré qu’il existait un seul mode de fonctionnement du cerveau. Que tout le monde pensait et réfléchissait de la même manière.

Seulement en 1981, le prix Nobel de médecine Roger Sperry a découvert qu’en réalité il existe deux modes de fonctionnement :

  • un plus intuitif, global, avec une pensée plutôt simultanée ; c’est le cas des personnes qui utilisent davantage l’hémisphère droit du cerveau,
  • l’autre plus analytique et rationnel, avec une pensée plutôt séquentielle ; c’est le cas des personnes qui utilisent davantage l’hémisphère gauche.

L’éducation a favorisé pendant longtemps la pensée séquentielle et analytique, en la voyant comme le seul mode de fonctionnement correct. Ce qui a porté les gens qui suivent plutôt une pensée globale, à se considérer décalés, différents, parfois inadaptés.

Mais il suffit de mieux comprendre le fonctionnement du raisonnement global pour profiter pleinement des nombreux avantages qu’il comporte.

Lire plus

Communiquer pour être VRAIMENT entendus : la communication non violente

La qualité de la relation que nous entretenons avec les autres est directement proportionnelle à la qualité de notre communication. Si on apprend à les utiliser correctement, l’empathie et la bienveillance sont des outils extrêmement efficaces pour résoudre les problèmes de relations interpersonnelles, même les plus complexes.

L’attention que nous mettons dans notre communication, dans les mots que nous utilisons, peut faire toute la différence entre des échanges agressifs, défensifs ou de domination, ou des échanges qui placent l’humain au centre, qui restent connecté à la nature bienveillante de l’être humain.

Marshall Rosenberg, psychologue à l’origine de la communication non violente, explique quel est le processus en quatre étapes que nous pouvons suivre pour cultiver des relations humaines plus profondes, grâce à la qualité de notre communication.

Lire plus

7 lois pour COMPRENDRE LA NATURE HUMAINE

Vous avec déjà été surpris (et pas forcément de la bonne manière) par la réaction d’un collègue, de votre chef ou même d’un ami ou d’un proche ? Ou même par votre propre réaction face à cette situation, comme si un inconnu vivait à l’intérieur de vous ?

En réalité, si nous étions capables d’aller plus en profondeur dans notre connaissance de la nature humaine, si nous savions percer la surface et nos simplifications, nous pourrions gagner une bien meilleure compréhension du comportement humain, des autres ou de nous mêmes.

Cela est tout à fait possible si vous apprenez à déchiffrer nos leviers profonds, les vraies lois qui permettent d’anticiper les actions et les intentions des gens autour de vous.

Lire plus